Musicathèque de Mai 2015

Publié le 29 avril 2015

Clé de Sol : Voyage en Finlande pour les 150 ans de Jan Sibelius


Un programme étincelant. Un grand chef, compatriote du compositeur. Un orchestre en état de grâce. Ce voyage en Finlande va vous réchauffer le cœur, peut-être même vous échauffer l’âme tant la musique de Sibelius est prenante. France Musique nous offre le concert dirigé il a quelques jours par Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio-France. Profitez-en de toute urgence, il n’est disponible que jusqu’au 24 mai.

Clé de Fa : Un Livre Une oeuvre : Concerto à la mémoire d'un ange


  • Il y a 8O ans, en mai 1935, Alban Berg commençait la composition de son Concerto pour violon A la Mémoire d’Un Ange. Une entrée nécessaire pour ce mois de mai. Parce qu’il s’agit d’un chef d’œuvre. Parce que son lyrisme est bouleversant. Parce qu'un livre remarquable d'Alain Galliari chez Fayard réussit le pari de nous faire pénétrer au cœur de l’œuvre et de son histoire de façon aussi approfondie et passionnante que facile d’accès.

  • Dernière œuvre du compositeur qui meurt dans la nuit du 23 au 24 décembre de cette année 1935, composée à la mémoire d’une adolescente, le Concerto est souvent vu comme une composition prémonitoire, une réflexion de l’artiste sur sa mort proche. Alain Galliari défend une thèse très différente : « Le concerto qui parle de la vie autant que de la mort, ou qui plus exactement parle du mystère de la vie jusqu’à son point final, dénie au destin un quelconque rôle ». C’est un portait plein de vie du compositeur qu’il nous est donné de découvrir et particulièrement le décodage des indices subtils mais très réels que Berg a placé dans sa musique pour évoquer ses grandes amours et figures féminines.

  • La seconde partie « Ce que la partition nous dit » (pages 57 et suivantes) offre un guide très clair pour partir à la découverte des 25 minutes du concerto. Par exemple en vous appuyant sur la version de Leonid Kogan et G. Rodjetsvensky (1/32/33/3), sur celle de Frank Peter Zimmerman et D. Gatti. Ou encore, en CD, celle d'Isabelle Faust de C.Abbado (couplée avec le concerto de Beethoven). Parce que la découverte de plusieurs versions multiplie les plaisirs d’écoutes ! Avant-goût de chant, de tendresse et de clarté : le beau thème de la partie centrale du dernier mouvement. (de 1'37 à 3'50 ... sur cette vidéo)

Clé d’Ut : Une séguédille à 7 temps pour Carmen sur le net


  • 4 grandes interprètes :

  1. Elina Garanca dans L'amour est un oiseau rebelle
  2. Agnès Baltsa dans La Séguédille
  3. Teresa Berganza dans L'Air des cartes
  4. La scène finale à la Scala de Milan en 2009 : la prise de rôle d’une Carmen de 25 ans, Anita Rachvelishvili face à Jonas Kaufman.

  • 3 versions alternatives :

  1. La Suite Carmen pour cordes et percussions du russe Rodnon Chedrine
  2. La Carmen Fantaisie, aussi détonante que russe, espagnole ou française, de Vladimir Horowitz
  3. Le clip Carmen de Stromae, ou la réjouissante jeunesse d'une Carmen toujours aussi combative à 140 ans.
Article publié par Guy Perier, Chef d'orchestre / Team building et Leadership par la Musique sur le blog : www.team-building-musique.com

Si vous avez aimé cet article, vous aurez peut-être envie de lire :
1/ Musicathèque d'Avril 2015
2/ Musicathèque de Mars 2015




Fh s

Guy Perier

Chef d'orchestre § Orchestrateur de Leadership




Sur des enjeux de leadership ou de cohésion d’équipes, notamment multiculturelles, j’accompagne dirigeants et managers dans un double objectif : des performances individuelles et collectives plus généreuses.

Guy Perier

Derniers articles +

Bonne Année 2017 en Musique ! A Musical Happy New Year 2017 !

Recevez mes meilleurs vœux pour 2017, de la façon la plus chaleureuse...
La suite…

Meilleurs Vœux 2016 en Musique !

Découvrez notre tutoriel pour débuter cette Année 2016 dans le Joie, l'Harmonie et de Belles Vibrations ! Try our tutorial to b...
La suite…

Musicathèque de Juillet 2015

Clé de Sol : La Nomination d'un nouveau patron à la Philharmonie de Berlin De la grande surprise à l’évidence musicale : On ...
La suite…